Doorgaan naar hoofdcontent

La joie des habitants d’Alep libérée


La joie des habitants d’Alep libérée que la RTS ne vous a pas montrée hier 


Médias Politique

ALEP ENFIN LIBRE 

De Gaulle aurait dit:
« ALEP, ALEP OUTRAGÉE, ALEP BRISÉE, ALEP MARTYRISÉE MAIS ALEP LIBÉRÉE ! Libérée par elle-même, libérée par son peuple avec le concours des armées de la Syrie, avec l’appui et le concours de la Syrie toute entière : c’est-à-dire de la Syrie qui se bat. C’est-à-dire de la seule Syrie, de la vraie Syrie, de la Syrie éternelle. »
Paris occupée par les Nazis du 14 juin 1940 au 25 août 1944: 4 ans et quelques mois
Alep (en partie) occupée par les terroristes du 23 juillet 2012 au 22 décembre 2016: 4 ans et quelques mois
Oui, les derniers « rebelles » terroristes ont évacué la ville ce jeudi 22 décembre. Les Alépins sont dans les rues célébrant leur liberté.
Dr Nabil Antaki | 22 décembre 2016

Les Alépins expriment leur reconnaissance aux forces qui les ont débarrassés des terroristes 

Les festivités sont lancées, accompagnées par les drapeaux de la Syrie, de la Russie et du Hezbollah 


La joie des habitants d’Alep libérée que la RTS ne vous a pas montrée au TJ du 22 déc.

Invité par la TSR, Staffan De Mistura a eu l’outrecuidance hier soir de se vanter d’avoir, avec son équipe, évité la destruction totale d’Alep.
Pour preuve il a agité une carte qui ne prouvait rien. Et a eu l’arrogance de prétendre que c’est leur appel (de l’ONU Genève), le 6 octobre, qui a sauvé Alep: « …nous avons pu éviter la destruction totale de la ville … ». C’est une manipulation des faits. C’est une honte de la part de ce « haut » fonctionnaire de l’ONU.
Une honte de la part de la rédaction de la RTS également, qui évite, depuis le début de la guerre, de donner la parole aux Syriens loyaux au gouvernement du président Assad et à l’armée syrienne. Et continue de qualifier les terroristes qui ont tant fait souffrir les Syriens de « rebelles ».
Voir la vidéo:

Encore tout récemment la RTS donnait la parole à deux Syriennes, sous anonymat*, réfugiées en Suisse et qui, comme attendu, étaient tout à la dévotion des groupes terroristes qui combattent l’Etat syrien…
Si cela n’est pas une collusion médiatique avec la terreur…

Voir également comment la libération proche d’Alep a été présentée par la RTS le 19h30, 12.12.2016

Silvia Cattori | 23 déc. 2016
 print

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.
Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.
Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact

Arrêt sur Info est totalement indépendant. S'il vous convient n’oubliez pas de le soutenir par un don !

Reacties

Populaire posts van deze blog

Geert Mak Pleit Nu Voor Vriendschap met Rusland

Ik kwam zojuist mijn oude vriend, de bestseller-auteur en mainstream-opiniemaker Geert Mak in de regen op straat tegen. Na elkaar te hebben begroet, vertelde Geert mij dat hij van oordeel is dat Europa zo snel mogelijk met Rusland om de tafel moet gaan zitten, om de opgelopen spanningen te deëscaleren. De VS heeft heel andere belangen dan 'wij,' aldus Mak, die benadrukte dat de macht van 'onze' Atlantische bondgenoot ingrijpend aan het afnemen is. Kortom, ik hoorde wat ikzelf al enige jaren op mijn weblog schrijf. Opvallend hoe een Nederlandse opiniemaker binnen zo'n betrekkelijk korte tijd zo wezenlijk van oordeel kan veranderen.  Immers, Mak’s gevaarlijke anti-Rusland hetze was een treffend voorbeeld van zijn opportunisme. Mei 2014 beweerde op de Hilversumse televisie de zogeheten ‘chroniqueur van Amsterdam, Nederland, Europa en de VS,’ dat er sprake was van een 'Russische gevaar,’ aangezien ‘meneer Poetin’ aan ‘landjepik’ deed en dat de Russische president d…

America Has Been at War 93% of the Time Since 1776

America Has Been at War 93% of the Time – 222 out of 239 Years – Since 1776 By Washington's Blog Global Research, December 26, 2017 Washington's Blog 20 February 2015 Region:  Theme: 

Native American Rape Survivors

A sign marks the entrance to White Earth Indian Reservation in Mahnomen County, Minn. (J. Stephen Conn / CC 2.0) WHITE EARTH RESERVATION, Minn.—Candice (not her real name) awoke with a start. Someone was pulling down her sweatpants. It was a male friend. “Stop!” she shouted. He kept groping her. She kicked him and he fell off the bed. She dashed out of the bedroom, tripping and tumbling down the stairs. Gripped with fear, she heard his footsteps behind her in the dark and forced herself to stand upright as she staggered out to the porch. Candice was still intoxicated. She got into her car and drove into a ditch. A white police officer pulled up. She struggled to hold back tears as she told him about the attempted rape. All the officer saw was a drunk and disorderly Native American woman. He dismissed Candice’s report of sexual assault as a lie she had made up to avoid getting a DUI. He did not take her to the hospital for a forensic exam. The sexual assault was not recorded in his pol…